Retour

Les petits détails en tatouage

Les petits détails en tatouage

Pourquoi les petits détails peuvent-être difficiles à tatouer ?

Il m’arrive fréquemment d’accueillir des clients qui me demandent de leur réaliser des motifs complexes, détaillés, dans des dimensions relativement petites, de quelques centimètres seulement. Or, dans la réalisation d’un tatouage cela n’est pas souhaitable.

En effet, ce qui est possible sur un papier ne l’est pas nécessairement sur la peau. Chaque type de support a ses limitations graphiques. En outre, l’encre évolue dans la peau au fur et à mesure du temps qui passe. La peau est vivante, toutes sortes de processus métaboliques s’y produisent continuellement et de ce fait les traits même fins finissent toujours par se dilater un peu, et si deux traits sont trop rapprochés ( par exemple moins d’un millimètre entre eux ) ils auront toutes les chances de finir par fusionner au bout de plusieurs années. Ce processus dépend notamment de chaque peau, de son vieillissement et des changements de poids qu’un individu peut traverser tout au long de sa vie.

Un tatouage juste après sa réalisation ou même juste après sa cicatrisation n’est pas exactement tel qu’il sera plusieurs années plus tard. Très souvent, les artistes tatoueurs ne peuvent prendre des photos que juste après la réalisation de leurs œuvres, et rarement plusieurs années après, car nous ne pouvons bien sûr pas suivre nos clients tout au long de leur vie, et les photos que l’on voit sur les réseaux sociaux et internet sont principalement des photos de tatouages récents. Ainsi de nombreux tatoueurs rechignent avec raison d’exécuter des motifs trop petits. Par exemple lorsqu’on tatoue un visage ( humain ou animal ), si ce dernier n’est pas de taille suffisante, des détails comme les yeux peuvent finir par devenir illisibles avec le temps.

Les lettrages sont des exemples parfaits de tatouage qu’on vient souvent me demander de recouvrir car les lettres ont été tatouées trop petites et l’aspect de ces derniers devient flou et illisible, le tatouage est franchement abîmé et présente une apparence de « pattes de mouche ». L’autre écueil est la multiplication des symboles ou des motifs au sein même d’un seul tatouage sur une surface petite ou même moyenne. Il vaut mieux faire un choix, et se limiter dans la quantité des éléments à représenter. Et si vraiment on cherche à représenter beaucoup d’éléments il faut soit se tourner vers une grande pièce ( dos, bras, avant-bras, jambe, cuisse, mollet, flanc entier ) ou faire plusieurs tatouages.

Lorsqu’on me demande des petits tatouages, je les réalise mais je cherche aussi souvent à simplifier les détails, à aller vers une forme d’épuration des motifs, afin que le tatouage reste beau tout au long de la vie de la personne. Alors pensez-y lorsque vous voudrez faire réaliser un petit tatouage : ne cherchez pas à aller dans l’excès de détail, restez sobre dans le choix du motif, et si votre tatoueur vous dit qu’il faut agrandir ou simplifier faites-lui confiance, car c’est dans votre intérêt, afin que vous n’ayez pas à passer un jour par un recouvrement.

Découvrir

Vous souhaitez sauter le pas ?

Prendre rdv